Comment choisir vos nouvelles fenêtres ?

Vous n’en pouvez plus d’entendre le bruit de la rue, d’avoir trop froid en hiver et trop chaud en été ? C’est donc peut-être le bon moment de remplacer vos anciennes fenêtres par des nouvelles. C’est un investissement que l’on fait rarement, mais sur le long terme c’est un investissement rentable. Pourquoi ? Parce que le changement de vos ouvertures peut vous faire faire des économies d’énergie.

Pour changer vos fenêtres, vous pouvez bien évidemment le faire vous-même en vous rendant dans un magasin de bricolage. Cependant, pour obtenir un travail de qualité, faites appel à des professionnels de la vitrerie comme celui-ci, en particulier si vous habitez près de Lille.

Aluminium, bois, PVC : quel matériau choisir pour ses nouvelles fenêtres ?

Elles sont inséparables de nos façades, chaque année près de dix millions de fenêtres sont installées dans le parc immobilier français. Mais, quand par exemple les joints doivent être changés, il n’est pas toujours aisé de changer ses fenêtres et bâtis. Le type de pose va influer sur le prix mais c’est surtout le matériau choisi. Entre un matériau comme le PVC ou l’aluminium ou du bois, les écarts en termes de prix peuvent être conséquents. Cependant, pour faire votre choix, il convient de connaître leurs avantages et d’inconvénients.

Le PVC est un produit qui s’est beaucoup développé au cours de ces dernières décennies ; il s’est amélioré techniquement. Aujourd’hui, les gammes en PVC ne jaunissent plus comme cela a pu être le cas il y a plusieurs années et que l’on peut voir encore parfois sur des bâtisses des années 70. Ils disposent de plusieurs avantages, comme un très bon niveau d’isolation thermique. Par ailleurs, le tarif baisse un peu plus chaque année. En termes de rapport qualité-prix, c’est aujourd’hui le PVC qui est le plus intéressant. De plus, il se décline en plusieurs coloris et vous n’êtes plus nécessairement obligé de prendre du blanc. Des fenêtres PVC sont accessibles en rouge, bleu, vert si vous voulez ; C’est l’occasion de faire des aménagements en accord avec les façades de votre habitat.

En ce qui concerne l’aluminium, c’est un matériau moins courant et plus complexe que le PVC. Son coût actuel se situe entre 20 à 40% plus cher que le PVC. Il a comme principaux avantages l’épaisseur des profilés et sa finesse. Sur l’aluminium, ce qui est le plus recherché c’est son aspect bicolore ; Souvent les personnes souhaitent que l’extérieur soit de couleur anthracite ou noir, et préfèrent voir l’intérieur blanc pour que cela s’adapte à n’importe quel décor. Il peut également avoir un effet dit sablé à l’extérieur et satiné à l’intérieur.

L’aluminium et le PVC se nettoient facilement. L’aluminium, comme tous les types de métaux, conduit plus facilement les températures froides et chaudes ; Au niveau thermique ce matériau n’atteint toutefois pas le niveau du PVC.

Le bois, quant à lui, est un matériau isolant thermique de base qui peut être considéré comme très « noble ». Comme pour le PVC, il y en a à tous les prix. Le bois dans une maison, c’est souvent l’assurance d’avoir un aspect esthétique inégalable. Cependant, comme c’est un produit vivant (et qu’il subit la météo), un entretien régulier est absolument nécessaire. Certaines essences de bois nécessitent même un entretien annuel.

En ce qui concerne la sécurité, elle est équivalente entre ces trois matériaux. Mais la sécurité viendra plutôt du vitrage et de la quincaillerie utilisée que de la menuiserie.

Renforcement de l’isolation grâce au double vitrage

Le simple vitrage est généralement présent dans les maisons anciennes, mais il laisse passer la majeure partie de la lumière visible et les infra-rouges responsables de la chaleur ressenties. En revanche, il arrête les rayons ultra-violets. Cependant, les rayons infra-rouges ressortent rapidement de la maison. Ce qui signifie que pendant l’hiver, la chaleur produite par le chauffage de ces maisons s’échappe. Alors qu’avec le double vitrage qui peut être utilisé pour les portes, les fenêtres mais aussi les baies vitrées, cela ne se passe pas de la même façon. D’une part, les deux vitres sont séparées par un gaz, qui est un très mauvais conducteur, d’autre part la vitre qui se trouve du côté intérieur, est recouverte d’une fine pellicule d’argent, ce qui laisse passer la lumière et les infra-rouges provenant de l’extérieur, tout en empêchant la chaleur de s’échapper de l’habitation.

Cette technologie permet de jouer sur l’effet de serre qu’elle accentue. Ainsi, le double vitrage va participer à l’amélioration de la performance énergétique de votre maison car il évite la surutilisation des appareils pour le chauffage et évite la déperdition de chaleur. Ce produit vous permet donc un meilleur confort à la fois phonique et thermique. Le développement durable est l’écologie sont au cœur des débats. Ainsi, pour toutes nouvelles constructions, l’utilisation du double vitrage est désormais obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.